Noir Houblon

Né d’une passion commune pour la musique Irlandaise, le groupe Noir Houblon a vu le jour en décembre 2005…
Les cinq musiciens qui composent ce groupe se sont connus en enseignant dans différentes écoles de musique du département de l’Ain.
Malgré l’éloignement géographique de notre flûtiste et de notre violoniste, le travail et la réalisation du répertoire a pu se faire via internet, ce qui a permis à Noir Houblon de se produire en public après deux répétitions seulement.
La réaction favorable du public n’a fait qu’encourager la troupe qui se voit déjà retenue pour de nombreux concerts.

LES MUSICIENS :
Armelle CORDONNIER (flutes – tin wistle)
Originaire des Dombes, Armelle se passionne très tôt pour l’étude de la flûte traversière, et c’est tout naturellement qu’elle commence son parcours musical dans les écoles de musique de l’Ain. Elle progresse vite et dès l’âge de 17 ans, elle travaille comme enseignante. Titulaire de nombreux prix d’ENM et de CNR (Bourg, Mâcon, Lyon, Ville de Paris), du Diplôme de Soliste (Diplôme d’Etudes Supérieures Musicales) à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, en Suisse, elle a récemment obtenu le Certificat d’Aptitude (plus haut diplôme d’enseignement Français) à Paris. Ce dernier vient de lui permettre de prétendre au poste de professeur de flûte au Conservatoire de Genève ! Mais sa soif de musique ne s’arrête pas au grand répertoire classique : de la musique tsigane (Trio Tzi’gones) à la musique festive celtique (avec le groupe Eliza), en passant par la chanson française, Armelle aime à cultiver les nouvelles expériences musicales en explorant les genres les plus éclectiques.

 Clément LACHAIZE (Violon – chant)
Issu d’une famille de musiciens, Clément commence le violon à Villefranche sur Saône. En plus du travail sur les répertoires baroque, classique et romantique, Richard Chêne, son professeur, l’initie à la musique tsigane. Une fois née, cette passion pour les musiques traditionnelles ne le quittera plus. Ainsi, parallèlement à ses cursus à l’ENM de Villeurbanne et à la Faculté de Musicologie de Lyon, il joue dans diverses formations (Trio Tzi’gones, Les Violons de la Puszta). Après avoir enseigné le violon en écoles de musique, avoir été professeur certifié d’éducation musicale en Picardie ; tout en continuant sa formation à l’ENM de Beauvais, où il poursuivit des études de chant lyrique, de tuba et de musique de chambre, il est aujourd’hui de retour aux sources en enseignant dans divers écoles de musiques. Il a la responsabilité pédagogique de l’Ecole des trois rivières (Ambronay 01) et se voit à la tête de plusieurs chorales et harmonie du secteur

 Philippe MEUNIER (Guitare)
Autodidacte, Philippe commence la guitare à 15 ans reprenant les Beatles, les Stones et autres classiques rock. Très vite viennent les premières scènes mais c’est une fois à Lyon qu’il commence à jouer dans les cafés-concerts  (Eden rock, Oxxo, B52….).
Plus tard, Il fonde Drixiland, groupe avec lequel il rend hommage à Jimi Hendrix.
C’est en tant que Mulots  » intérimaire  » qu’il rencontre Philippe Broyer qui par la suite l’entraînera dans l’aventure Noir Houblon.
Aujourd’hui, Philippe dispense des cours de guitare dans divers écoles de musique du secteur et joue régulièrement dans différentes formations du département.

 Philippe BROYER (Guitare basse)
C’est à l’âge de 7 ans que Philippe prend son premier cours de musique, à l’école municipale de Péronnas (01).
Après deux années de solfège il commence à étudier le saxophone classique avec son oncle, professeur dans cet établissement.
Il poursuit son apprentissage en passant par le CNR de Lyon (69) et l’ENM de Mâcon (71) ou il obtiendra sa médaille d’or.
A l’âge de 18 ans il donne ses premiers cours à l’Ecole de musique de Montluel (01).
Sa passion pour l’enseignement le poussera a passer son Diplôme d’Etat qu’il obtiendra avec brio.
En marge des cours qu’il dispense au CRD (conservatoire) de Bourg en Bresse et au CRC de Belley, il dirige une harmonie et une bandas de musiciens amateurs. Il anime également des ateliers jazz et, pour les besoins de ceux-ci, il se met a étudier seul la guitare basse.
Sax soprano du groupe de musique de rue « les mulots », il décide fin 2005 de créer un groupe de musique Irlandaise dans lequel il pourrait mettre à profit les heures passées à travailler la basse.
De cette envie est né le groupe « NOIR HOUBLON « .

 Hervé HUMBERT (Batterie, cajon)
Batteur. Issu d’une famille de musiciens, c’est tout naturellement qu’il débute l’étude de la musique dès l’âge de 7 ans. Il prend des cours de tambour pour étudier ensuite la batterie et les percussions classiques. Il se perfectionne auprès de Jean Geoffroy (marimbiste internationalement reconnu), suit le cursus jazz de l’ENM de Villeurbanne et des stages notamment auprès d’André Ceccareli. Ses débuts dans l’orchestre familial le conduisent par la suite à diverses expériences musicales dans différents styles. Rapidement, il se rapproche de ses véritables aspirations et fonde le trio Dextriazz avec Greg Théveniau à la basse et Bruno Ruder au piano. Le trio remporte plusieurs prix et distinctions lors de festivals et concours en France et à l’étranger. Hervé Humbert multiplie les rencontres et joue dans différentes formations (Heavy fingers 6tet, l’oeuf, TNT trio, Jean-Paul HERVE trio…)  . Il se produit dans de nombreux clubs et festivals de jazz.

CE QU’ILS EN DISENT :
« bouger, danser, écouter, taper du pied, frapper dans les mains… », les cinq musiciens du groupe Noir Houblon donnent le tempo pour que la fête commence. Le public est là, réceptif et disposé à passer un bon moment sur les airs de danse irlandaise. Sur scène, Philippe, le guitariste, Clément, le violoniste, Armelle, à la flute traversière et le batteur laissent échapper de leurs instruments, les notes de musique qui se succèdent à un rythme infernal tandis que le technicien du groupe, installé au milieu de la salle, règle le son et les lumières. La bière est servie au bar par l ‘équipe de bénévoles ; la soirée se poursuit dans une joyeuse ambiance.
Le progrès

La St-Patrick fait mousser l’Espace 1500.
L’espace 1500 suffisait à peine à accueillir la foule venue fêter la St-Patrick avec quelques jours d’avance. Amateur de danse ou de musique, le public a apprécié le groupe Noir Houblon.
Voix de l’ain

Publicités